Léo Debiesse embarque la méthode LES ALPHAS dans la Mini Transat!

Bandeau 2

Léo Debiesse embarque la méthode LES ALPHAS dans la Mini Transat!

Le 26 septembre prochain, le coup d’envoi de la 23e édition de la Mini Transat 6.50 sera lancé. Pas moins de 84 marins, parmi lesquels de futurs grands noms de la voile et d’autres venus réaliser un rêve de mer, s’élanceront alors pour un grand saut en solitaire à travers l’Atlantique. Une traversée au départ des Sables d’Olonne et à destination de Saint-François (Guadeloupe), avec une escale à Santa Cruz de La Palma (Canaries), pour un total de 3 850 milles (7 100 kilomètres) à parcourir. Une aventure forte, riche en émotions contrastées, que se prépare à vivre Léo Debiesse. Le navigateur originaire des Cévennes, champion de France de Course au large en Solitaire Mini 6.50 en titre, espère réussir à rallier les Antilles, mais affiche également de vraies ambitions sportives. Son objectif : se hisser sur le podium dans la catégorie des bateaux de Série. Pour l’accompagner dans son défi, le skipper compte aujourd’hui sur le soutien de Récréalire, éditeur de la méthode de lecture Les Alphas dont les couleurs sont fièrement arborées sur son Pogo 3.

Dans moins de quatre mois désormais, la 23e édition de la Mini Transat – course disputée en solitaire et sans assistance à bord de voilier de 6,50 mètres – sera officiellement lancée. Créée en 1977 par Bob Salmon dans le but de renouer avec l’esprit aventureux des premières transatlantiques, et organisée chaque année impaire depuis, l’épreuve réunira alors 84 marins, parmi lesquels Léo Debiesse. Ce dernier, arrivé sur le circuit Mini 6.50 en 2018, fait aujourd’hui indiscutablement partie des gros bras dans la catégorie des bateaux de Série. En effet, après une année 2020 quasi exemplaire, marquée par des victoires dans la Les Sables – Les Açores en Baie de Morlaix puis la Mini en Mai, mais aussi et surtout par un titre de champion de France venu couronner sa régularité, le Lozérien n’en finit pas de cumuler les places d’honneur sur le support. Récent 5e de la Plastimo Lorient Mini, puis 2e de la Pornichet Select et 7e de la Mini en Mai, il se présente sans conteste comme l’un des grands favoris de la fameuse Mini Transat 2021.

 

De vraies ambitions sportives

« Un Top 3 serait super, même si j’avoue que la victoire est ce qui me ferait le plus plaisir », admet le navigateur, aujourd’hui installé à Lorient où il prépare assidûment sa première traversée de l’Atlantique au sein de la structure Lorient Grand Large, et mène parallèlement différentes missions de préparation de bateaux de course, en particulier au sein du chantier Nauty’Mor. Accastillage, matériaux composites, matelotage, préparation de peinture… Et pour cause, Léo est un touche-à-tout qui cherche constamment à renforcer ses connaissances techniques, et c’est d’ailleurs ce qui a fait pousser en lui cette envie de s’aligner au départ de cette fameuse Mini Transat. « Après avoir été moniteur puis avoir réalisé de nombreux convoyages de bateaux de particuliers pendant plusieurs années, j’ai eu l’impression de moins apprendre et je ne me dis que pour continuer d’avancer et de progresser, la Mini était une très bonne école. Pour moi, réussir à être au départ de l’épreuve a déjà été un gros challenge. Parvenir à aller de l’autre côté sera quelque chose d’énorme », détaille le marin dont les ambitions sont désormais partagées par Récréalire, éditeur de la méthode d’apprentissage de lecture pour les enfants Les Alphas.

 

Des valeurs communes

« Le fait de pouvoir compter sur le soutien de ce partenaire Récréalire me permet non seulement de me concentrer pleinement sur mon objectif de performance, mais aussi de donner davantage de sens à mon projet en le partageant avec des enfants », souligne Léo, rappelant que chaque édition de la Mini Transat s’accompagne de l’opération Label Bleue. Dans ce cadre, les coureurs de l’épreuve s’engagent, d’une part, à adopter une conduite totalement respectueuse de l’environnement puis, d’autre part, à créer un lien avec une classe de jeunes élèves avant, pendant et après la course. De fait, sensibiliser les plus jeunes à l’écologie est un sujet qui tient à cœur aux représentants de la classe Mini 6.50 qui ont bien compris, et depuis longtemps, que les courses à la voile, et en particulier la Mini Transat, étaient une excellente occasion pour illustrer les thématiques abordées dans le programme scolaire. « Les thèmes de la voile, des océans et de l’exploration du monde sont de formidables sujets pédagogiques, y compris pour les enfants qui ne vivent pas au bord de la mer. Le bateau est un vecteur génial d’aventures et de rêves. Et quand on rêve, il n’existe aucune limite géographique », assure Léo qui a grandi dans les montagnes du Massif Central, et qui compte également sur le soutien du département de la Lozère au sein de son projet.

 

Des univers liés

Ces aspects sont précisément ceux qui ont séduit son nouveau partenaire. Un partenaire avec lequel il partage de nombreux points communs, parmi lesquels des valeurs humanistes, le respect de l’environnement et l’ambition de bâtir un monde meilleur. « Il existe de très nombreuses similitudes entre l’univers de Léo et le nôtre », confirme Orane Mousset, responsable de la communication chez Récréalire, très attachée également à donner la priorité aux productions françaises, mais aussi et surtout l’accès à la lecture pour tous. « Grâce au succès de la méthode de lecture Les Alphas, nous avons su nous réinventer pour aller encore plus loin en poursuivant un objectif d’accompagnement des enfants dans l’apprentissage de la lecture », poursuit-elle, rappelant qu’à l’origine de cette méthode de lecture phonémique unique pour apprendre à lire en découvrant les sons, se trouve Claude Huguenin, spécialiste de la remédiation des troubles du langage écrit.

 

De belles histoires à écrire

« Cette méthode est très humaine. Elle place les enfants au centre de l’apprentissage en les rendant actifs et autonomes. Cela développe leur soif d’apprendre, un élément qui caractérise pleinement l’aventure de Léo. La lecture avec Les Alphas, comme la Mini Transat, sont des grandes aventures ! », relate Orane Mousset qui envisage, d’ores et déjà un livre dédié au voyage de Léo à travers l’Atlantique avec le personnage emblématique de la méthode LES ALPHAS,  Petit Malin en héros des mers. « C’est une belle histoire que nous nous apprêtons à écrire ensemble », s’enthousiasme Léo Debiesse que l’on retrouvera par ailleurs au départ de l’ensemble des courses du calendrier 2021 de la classe Mini 6.50, exception faite de la Calvados Cup. « Le Championnat de France est également un gros objectif pour moi cette année. Je vais vraiment me donner à fond pour faire de beaux résultats, mais aussi être satisfait de la manière dont j’aurais navigué. ».

 

Programme des courses à venir :

-Trophée Marie-Agnès Péron du 3 au 5 juin 2021

-Mini-Fastnet du 13 au 19 juin 2021

-Mini Gascogna du 28 juillet au 9 août 2021

-Mini Transat du 26 septembre au 21 novembre 2021